PROGRAMME INFORMATIONS CONTACTS PRESSE CRÉDITS LINKS      
            NOUVELLES .ENG  .ESP  .ITA   
23 juin 23 juin: le Festival est fermé par Amos Oz
Le Festival est fermé par Amos Oz. Auteur de livres pour enfants et de romans pour adultes, essayiste, il a été traduit en vingt-huit langues et est célèbre dans le monde entier. Ses romans et nouvelles illustrent les conflits ouverts dans la société israélienne et la difficile cohabitation entre les deux cultures, européenne et arabe, dans le cadre d’une vision ironique et dénuée d’optimisme.
L’acteur est Roberto Herlitzka, il est accompagné de Paolo Birro et Pietro Tonolo.
17 juin 22 juin: Javier Marías
Le Festival accueille le grand narrateur espagnol Javier Marías. Essayiste et romancier, il collabore également avec El País en qualité de rédacteur de son magazine hebdomadaire.
L'actrice est Laura Morante. La musique au piano est de Renato Sellani.
15 juin 16 juin: Amitav Ghosh
C’est la soirée du grand narrateur Amitav Ghosh : écrivain et anthropologue, il est sans aucun doute l’un des plus célèbres auteurs indiens de langue anglaise.
Lecture de Giuseppe Cederna. L’accompagnement musical est du pianiste jazz Danilo Rea.
10 juin 14 juin: Jonathan Safran Foer et Michel Faber
La soirée sera ouverte par le prodige littéraire de 28 ans Jonathan Safran Foer. Son premier livre, Everything is Illuminated, commencé à 19 ans et publié six ans plus tard, lui a tout de suite valu un succès public mondial et une vaste reconnaissance de la part de la critique.
Michel Faber est l’auteur de phénomène éditorial La rose pourpre et le lys, un roman contemporain qui renvoie au charme des grandes histoires du XIXe siècle.
Lectures de Fausto Russo Alesi. Au piano Rita Marcotulli.
8 juin 9 juin: Marco Lodoli
Marco Lodoli, après ses débuts dans la poésie, il s’est attaqué à la prose en 1986. Critique cinématographique, il collabore régulièrement avec le quotidien La Repubblica.
Lecture d’Amanda Sandrelliet Blas Roca Rey. Suivie du piano de Enrico Pieranunzi.
6 juin 7 juin: Hitomi Kanehara et Natasha Radojcic
Une soirée toute féminine : Hitomi Kanehara, jeune auteur qui a bouleversé le panorama littéraire du Soleil Levant en devenant, d’après le New York Times, l'icône de la culture pop japonaise. Elle sera suivie d’un autre jeune talent, Natasha Radojcic, Serbe de Belgrade, qui attire et inquiète avec un style épuré et essentiel.
Lectures de Sonia Bergamasco accompagnée au piano par Salvatore Bonafade.
1 juin 3 juin: Daniele Del Giudice et Ugo Riccarelli
Une soirée entièrement italienne avec Daniele Del Giudice, qui est devenu, grâce à sa recherche narrative et linguistique, l’une des principales figures de la littérature de la péninsule et Ugo Riccarelli ; dont l’écriture prenante et le ton épique et fantastique qui caractérisent son roman Il dolore perfetto lui ont déjà valu une comparaison flatteuse avec Gabriel García Márquez.
Lectures de Chiara Muti et Lina Sastri. Musiques de Enzo Pietropaoli.
30 mai 31 mai: Ali Smith et David Leavitt
Ce soir, deux jeunes auteurs : Ali Smith, écossaise, brillante et provocatrice, auteur du roman à succès Hotel World et le minimaliste David Leavitt, l’auteur rebelle et anticonformiste de Quelques pas de danse en famille, devenu un classique de la narration littérature américaine.
L’actrice est Manuela Mandracchia, au piano Franco D’Andrea et son quartette.
25 mai 27 mai: Antonio Skármeta et Andreï Makine
Cette soirée est consacrée au courage de la dissidence : elle est ouverte par Antonio Skármeta, écrivain chilien exilé durant la dictature de Pinochet, qui raconte avec ironie et sensibilité des histoires de solidarité et d’amitié. Il sera suivi par Andreï Makine, un sibérien ayant trouvé refuge en France où il a connu sa fortune littéraire.
La lecture est de Riccardo Bini tandis que les musiques sont confiées à Nicola Stilo et Fabio Zeppetella.
23 mai 24 mai: le festival est ouvert par Salman Rushdie
Le festival est ouvert par Salman Rushdie, le célèbre auteur indien. Avec ses Versets Sataniques, il a suscité la colère des ayatollahs de l’orthodoxie iranienne qui l’ont accusé de blasphème contre l’Islam et ont lancé contre lui une fatwa, à savoir une condamnation à mort.
La lecture est de Toni Servillo, accompagné par la batterie de Roberto Gatto et le saxophone de Javier Girotto.
 

 
Avec la collaboration de Avec la contribution de Organisation et production
.Imprimer .Envoyer à un ami